Sélectionner une page

Ce que GEDS vous cache lors du recrutement

par | Jan 16, 2019 | Uncategorized

Ancien étudiant en médecine, j’ai été confronté aux méthodes peu scrupuleuses de GEDS. Les Grandes Études Européennes de Santé est un organisme qui permet aux étudiants français de suivre des études de santé dans des établissements portugais. Voulant devenir dentiste et ayant échoué au concours de la PACES en France, je me suis tourné vers GEDS pour réaliser mon rêve et ouvrir mon propre cabinet dentaire. Cependant, je me suis aperçu trop tard des pratiques commerciales trompeuses de Gilles Belissa, représentant de GEDS en France et de toute son équipe de recrutement.

Les mensonges de GEDS lors du recrutement à Paris

Lors de l’entretien de recrutement, qui a lieu à Paris, Gilles Belissa fait croire que le CESPU et l’EGAS MONIZ sont des universités alors que c’est faux. En réalité, ce sont des Écoles supérieures, ce qui est très différent d’une université.

Ensuite, il prétend avoir des conventions exclusives avec ces écoles portugaises. De ce fait, il trompe les étudiant et les obligent en quelque sorte à passer par GEDS. Or, en matière d’enseignement supérieur, chacun est libre de postuler dans l’école de son choix, sans payer la commission à GEDS.

Le plus important, qui prouve aussi les pratiques commerciales trompeuses de GEDS, est qu’il est indiqué, sur le site web de l’organisme, que son service est gratuit. C’est totalement faux, puisque sur le coût de l’inscription que paient les étudiants aux écoles, il ajoute la somme de 1500 euros pour ses services de recrutement. De plus, cette somme, chaque étudiant doit la payer d’année en année, soit sur une durée de 4 ou 5 ans. Ce qui est très coûteux pour le fait d’avoir simplement constitué un dossier à Paris et l’avoir envoyé au Portugal.

Les activités cachées de toute l’équipe

Gilles Belissa n’est pas le seul à mentir et à cacher des choses aux étudiants. En effet, tout le reste de l’équipe de recrutement dissimule certains éléments.

Par exemple, le Docteur Erick BOCCARA qui fait passer les tests lors du recrutement est un ancien dentiste qui est en liquidation judiciaire.

De même, la dernière entreprise de Gilles Belissa, Agora Distribution, a été mise en liquidation judiciaire.

Ensuite, le fils du représentant, Simon Belissa n’étudie pas au CESPU ni à l’EGAS MONIZ mais à l’université Fernando-Pessoa, ce qui prouve bien que même lui n’est pas convaincu de l’efficacité de ces formations.

Enfin, Gilles Belissa exerce illégalement à Paris, où il reçoit les étudiants pour leur faire passer des tests. Il n’a pas déclaré son établissement secondaire à Paris et à Porto, il n’y plus aucun local. De plus, il ne déclare pas à l’URSSAF son personnel, fait du travail dissimulé et fraude.

En résumé, GEDS continue d’agir impunément et de mentir aux étudiants qui rêvent d’exercer dans le domaine de la santé. En tant qu’ancien étudiant confronté à ces pratiques douteuses, je vous conseille vivement de ne pas faire confiance à cet organisme. Si vous souhaitez faire vos études de médecine à l’étranger, pour quelque raison que ce soit, tournez-vous plutôt vers des professionnels dignes de confiance. Partir dans un autre pays pour y faire ses études est une expérience enrichissante et inoubliable. Sous aucun prétexte, elle ne doit être gâchée par des personnes peu scrupuleuses qui ne cherchent qu’à vous détrousser. Renseignez-vous bien au préalable afin de partir dans les meilleures conditions.